Prévention Morsure Enfants - PECCRAM

Si le chien de maison peut s’avérer tolérant avec nous, il n’en reste pas moins imprédictible et potentiellement dangereux pour nous, et encore plus pour les plus jeunes d’entre nous. Selon des chiffres publiés par le Centre de Documentation et d’Information de l’Assurance, quelque 500.000 personnes seraient chaque année en France victimes de morsures et les recherches scientifiques ont montré que sans éducation au langage canin, 50 à 65% des enfants ne savent pas distinguer un chien stressé d’un chien heureux.

Il est donc important d’apprendre très tôt à comprendre le langage corporel des canidés afin de le respecter et ainsi de diminuer le risque de morsure.

Considéré comme le meilleur ami de l’homme, le chien est un animal loyal et affectueux qui a su se créer une place particulière à nos côtés au fil des années. Avec sa bouille touffu, son regard attendrissant et son amour inconditionnel, dur de lui résister.

Mais au-delà de ce côté peluche, le chien domestique reste un descendant direct du loup sauvage, une bête imprévisible qui ne doit en aucun cas être considéré comme un jouet. C’est un être à part entière qui doit être respecté comme le stipule la Déclaration Universelle des Droits de l’Animal.

Mais comment le respecter, si on ne le comprend pas ?

 

L’enfant côtoie le chien au quotidien. Selon la SCC (Société Centrale Canine), on dénombre un peu moins de 6,7 millions de chiens en France. Il est donc plus que courant de croiser un chien dans la rue lors de nos sorties familiales, ou bien d’avoir un chien dans le foyer où grandit l’enfant.

Ayant moi-même été mordu à l’âge de 10-12 ans au visage par le chien de famille, je suis bien placée pour affirmer que c’est une expérience choquante et douloureuse. Il peut aussi en découler une phobie qui suivra l’enfant des années durant. Je crois sincèrement qu’en inculquant à la nouvelle génération comment bien agir avec les chiens, nous pouvons éviter des traumatismes et poser les bases de meilleurs relations entre nos deux espèces pour l’avenir.

C’est pour toutes ces raisons que je me suis lancée dans la prévention morsure des jeunes de 4 à 12 ans et de ce fait, que j’ai suivi le programme PECCRAM (Programme d’Education à la Connaissance du Chien et au Risque d’Accident par Morsure) en septembre 2020.

Créé par Chantal Hazard, comportementaliste diplômée et intervenante en médiation animale, ce programme de prévention a pour but de prévenir les accidents, de réduire les morsures et par contrecoup, d’éviter l’euthanasie des chiens mordeurs.

Reconnu par le Ministère de l’Agriculture, de la Santé et la communauté scientifique vétérinaire et primé par FACCO (chambre syndicale des fabricants d’aliments préparés pour animaux familiers), la grosse partie du programme concerne les bons comportements à adopter avec les canidés, mais également la compréhension de l’animal et la perception des signaux d’apaisements. D’autres parties complémentaires peuvent également être abordées, telles que la promenade respectueuse et citoyenne, où les métiers autour du chien.

Chiens prevention morsure PECCRAM
Outils prévention morsure enfants PECCRAM

Comment se déroule l’intervention ?

-Les interventions peuvent avoir lieu dans de nombreux établissements : écoles, TAP, centres de vacances, salles de cinéma, salles d’éducation canines etc…

-Le programme s’étend sur plusieurs parties et sous-parties abordant différents thèmes autour du chien (le chien être sensible, la communication du chien etc …). Il peut être adapté sur plusieurs sessions selon l’établissement où il est dispensé.

-Chaque point abordé s’accompagne d’illustrations et de jeux pratiques dans lesquels les enfants peuvent participer et ainsi mieux apprendre en s’amusant.

– Afin de rendre l’atelier plus éducatif, je me suis entourée de deux « peluches », Pepito et Nesquick, que les enfants pourront manipuler tels de vrais chien.

-Si l’établissement le permet, je peux également amener mon chien Phantom, un berger australien, qui viendra en renfort sur quelques exercices. Une barrière claire et nette entre les enfants et le chien sera posée dès le début de la séance. Une attestation vétérinaire et une attestation donnée par l’éducateur canin de Phantom peuvent être fournies pour justifier sa légitimité auprès des enfants.

-Les mots d’ordres de chaque session sont partage et bonne humeur.

Si vous avez d’autres questions ou souhaitez faire une réservation, je reste bien sur à votre disposition. Vous pouvez utilisez le formulaire de contact ci-dessous. Je reviendrai vers vous dans les plus brefs délais 🙂


Savoir décoder son animal, est selon moi, la base même d’une bonne relation. Nous ne parlons pas la même langue, c’est la raison pour laquelle il est important d’apprendre à se connaître. Et ce, dès le plus jeune. .

Le saviez-vous ?

Une caresse sur la tête aura tendance à stresser ou à irriter le chien au lieu de l’apaiser. En effet, ce geste peut être perçu comme une approche trop directe et trop franche. On préférera donc des caresses sur le flanc ou le cou de l’animal, après lui avoir demandé la permission. Il y a donc de nombreux gestes au quotidien comme celui-ci qui sont en contradiction avec le langage canins et qu’il est intéressant d’assimiler très jeune.